MÉDICAMENTS

LES MÉDICAMENTS EN VENTE LIBRE

Les médicaments en vente libre sont également appelés médicaments de comptoir. Ils peuvent être vendus sans prescription, c’est-à-dire sans l’ordonnance que le médecin délivre. Selon les pays, la vente de certains médicaments est sur ou sans ordonnance. Pour donner quelques exemples, on peut citer des médicaments largement connus pour soigner les troubles intestinaux, la diarrhée, la gastro-entérite, la grippe ou le rhume tels que l’ibuprofène, le paracétamol, l’aspirine et la loratadine. Ils sont vendus jour et nuit. C’est la plupart des médicaments qu’on consomme habituellement. Mais, le fait de pouvoir les acheter librement contribue á l’idée fausse qu’ils sont inoffensifs. Ainsi, beaucoup de gens les considèrent comme des produits sans danger, mais rien n’est plus faux. Tout médicament a des effets indésirables et nocifs. Au moins pour le foie et le rein qui sont les organes qui éliminent du corps les principes actifs.

De plus, les molécules peuvent interagir avec d’autres médicaments que vous consommez habituellement contre d’autres maladies. Quelques-uns peuvent être aussi contre-indiqués et de plus les combinaisons des substances actives peuvent mener à un surdosage. Alors, il faut prendre en compte que les préparations médicales en vente libre ne sont pas des produits de consommation comme les autres et que l’interdiction de ventes sans prescription est notamment une question de sécurité, de précaution, parce que de cette façon le jeu de l’automédication sera restreint.

De nombreux professionnels de la santé jugent la pratique de l’automédication un véritable risque pour la santé des personnes en raison des éventuelles interactions médicamenteuses ou des effets secondaires.